Flux RSS

Les Musiques de Films (1/2)

Publié le

Pendant longtemps, ma non-cinéphilie m’a amené à éviter un genre de musique qui, je m’en rends compte, vaut la peine d’être écouté: les bandes originales.

Parce que depuis les débuts du cinéma, musique & image sont intimement liées. Je dirais même que la vidéo est quasiment dépendante de la musique qui elle, peut s’apprécier sans l’aide d’image: visionner un film sans aucune musique (un film muet avec le son coupé par exemple) n’aura pas la même intensité qu’avec musique.

Mais même si la musique peut s’écouter sans support visuel, la vidéo peut bien l’illustrer (la fameuse scène de la poterie dans Ghost va parfaitement bien avec Unchained Melody). En appréciant de plus en plus le cinéma, passer à côté des bandes originales est donc une erreur.

Voici donc en 2 parties une sélection des musiques de films qui m’ont marquées, avec ici les musiques non-originales, c’est-à-dire celles qui n’ont pas étaient crées pour le film.

(NB: cela peut être des BO complètes ou seulement de quelques titres)

Garden State

« Garden State » (2004) de Zach Braff avec Zach Braff, Natalie Portman et Peter Sarsgaard

En plus d’être un très joli film, Garden State a une très bonne bande originale. Zach Braff (réalisateur, scénariste & acteur principal) a d’ailleurs construit le film autour de cette playlist réunissant Coldplay, Imogen Heap, The Shins et Simon & Garfunkel entre autres. Une BO qui vous fera doucement vous sentir bien.

The Boat that Rocked (Good Morning England en VF)

« The Boat that Rocked » (2009) de Richard Curtis avec Tom Sturridge, Philip Seymour Hoffman, Bill Nighy, Nick Frost et Chris O’Dowd

Je suis une inconditionnelle des sixties: 15-20 ans sont passées depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale et les modèles vestimentaires, économiques, artistiques, cinématographiques et musicaux changent. Il y a comme une sorte d’insouciance à cette époque, on essaye, on expérimente, on est heureux et on ne veut plus de guerre. La soundtrack de The Boat That Rocked incarne exactement cela. C’est léger, c’est fun, c’est beau, c’est dansant et ça donne le sourire. Un must à voir (et à avoir!) pour tous les fans de cette période et si vous souhaitez vous changer les idées.

Eternal Sunshine of the Spotless Mind

« Eternal Sunshine of the Spotless Mind » (2004) par Michel Gondry avec Jim Carrey, Kate Winslet, Kirsten Dust, Mark Ruffalo et Elijah Wood

J’ai hésité à propos de cette soundtrack. Parce que je l’avoue, en repensant à ce film, aucune musique (à part Mr Blue Sky, présente dans la BO mais pas dans le film) ne me venait à l’esprit. Mais ce film est tellement unique qu’en réécoutant certains titres, je me suis rendue compte qu’ils correspondent tout à fait, c’est-à-dire que l’on ne peut pas détacher contrairement aux autres (en tout cas, plus difficilement) la musique du film. C’est un tout, la musique s’intègre à l’histoire, presque insidieusement. Quand j’écoute certains titres ayant servis à la soundtrack, je ne peux m’empêcher de penser à Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Un joli film unique avec une soundtrack qui lui colle à la peau.

L.O.V.E (dans A la Folie, Pas du Tout)

« A la Folie, Pas du Tout » (2002) de Laëtitia Colombani avec Audrey Tautou et Samuel Le Bihan

J’aimais déjà beaucoup cette chanson de Nat King Cole et la mettre de manière récurrente dans ce film était assez intelligente. Un bon souvenir de ce film.

(Nat King Cole a fait une version japonaise, allemande, espagnole, italienne et française. C’est assez sympa à entendre.)

Baby you’re a Rich Man (dans The Social Network)

« The Social Network » (2010) par David Fincher avec Jesse Eisenberg, Andrew Garfield et Justin Timberlake

Une des premières choses que l’on sait quand on me connaît un peu, c’est que je suis une grande fan des Beatles (entre autres…). Donc insérez les Beatles dans un très bon film tel que celui-ci ne peut que me ravir!

Bonus

Je n’ai pas vu les films, mais je ne peux que vous conseiller The Windmills of your Mind de Sting pour le remake de The Thomas Crown Affair (1999):

et Piazza, New York Catcher de Belle and Sebastian pour Juno (2007):

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s