Flux RSS

Challenge Séries 2015

Publié le

Ayant lamentablement (c’est le cas de le dire) échoué la 1ère édition en 2013, j’avais préféré m’abstenir en 2014. Mais cette année, je le sens bien et je veux me remettre aux séries. Le prétexte du challenge était tout trouvé.

Pour rappel, c’est Hellody qui organise ce challenge sur son blog, sur Facebook et sur Twitter avec le hashtag #ChallengeSéries2015. Le but est de voir 12 séries durant l’année: des séries complètes, des saisons, des séries à commencer ou des séries à terminer. Cependant, les nouveautés 2015 ainsi que les saisons en cours de diffusion en 2015 ne sont pas comptabilisées dans la liste. Il existe 3 catégories:

1° celle des joueurs où vous choisissez dés à présent vos 12 séries à voir
2° celle des prudents où vous ne planifiez que 6 séries sur 12 et les 6 autres se feront selon vos envies du moment
3° celle des craintifs où vous ne choisissez aucune série mais le nombre de séries à voir passe de 12 à 15

Vous avez toujours la possibilité de changer de série dans votre liste en cours d’année.

Pour ma part, j’ai choisi la 2ème catégorie afin d’y aller doucement mais sûrement. Ma liste se compose de:

Six Feet Under, saison 2

Six Feet Under S2

Seule série américaine de mon challenge, j’avais vu la saison 1 l’été dernier grâce au Martian Series Club organisé par Julia Lagrée (@jlagree) du Daily Mars et j’avais beaucoup aimé! Je veux retrouver la famille Fisher et avoir à nouveau ma dose de thanatopraxie et de pompes funèbres. (J’avoue que sorti de son contexte, ça peut faire bizarre. Quoique même comme ça, ça l’est déjà…)

 

Casanova

Casanova

ça fait depuis un certain temps que j’ai cette mini-série sur mes étagères. Mais je ne l’ai encore jamais regardé. Et Tennant me manque.

Downton Abbey, saison 3

Downton Abbey S3

J’ai dévoré les 2 premières saisons mais je ne sais pas pourquoi, je me suis arrêtée. Le soucis va être de me souvenir de tout ce qui s’est passé puisque cela fait 3 ans environ que j’ai visionné le dernier épisode de la saison 2…

Luther, saison 3

Luther S3

Même chose que pour Downton Abbey, j’ai visionné très rapidement les saisons 1 et 2 puis, arrêt complet. Je pense qu’il est temps de finir cette série très sombre mais passionnante, très bien écrite et interprété!

Last Tango in Halifax, saison 1

Last Tango in Halifax S1

Je n’entends que du bien de cette série anglaise assez connue Outre-Manche. Cette fois je vais m’y mettre!

The Affair

THE AFFAIR

La série la plus récente de ma liste dont je n’entends également que des éloges. Une nouvelle série britannique à découvrir.

Voilà! On verra ce que ça donne et j’espère vraiment pouvoir tenir mon challenge cette fois-ci. Wait and see (series).

Binge Watching, La Grande Question

Publié le

Je vais y aller moi aussi de mon petit billet sur la question (ça sera toujours mieux qu’une succession de tweets de 140 caractères, surtout pour ma TL).

L’arrivée prochaine de Netflix en France fait beaucoup parler du binge watching. Mais déjà, qu’est-ce que le binge watching?

Le binge watching (pour les non-sériephiles qui me lisent et pour ceux qui auraient vécu dans une caverne à la Préhistoire pendant 5 ans à cause d’un voyage spacio-temporel*) est le fait de regarder une/des saison(s) ou une série complète en très peu de temps (« binge » voulant dire plus ou moins « en grande quantité », « ivresse », « excès » et « watching » = « regarder ». CQFD). Cette pratique s’est développée avec le téléchargement et surtout avec l’arrivée de la Vidéo à la Demande (VOD) avec des sites comme le fameux Netflix.

La question qui se trouve sur toutes les lèvres (et toutes les plumes des journalistes/blogueurs) est la suivante: le binge watching, bonne ou mauvaise chose? Et bien laissez-moi vous répondre ceci: BULLSHIT!

En effet, cette question est totalement superficielle et inutile. Elle est juste bonne à faire peur à la population en disant « Hou! Les gens qui aiment les séries font du binge watching! C’est bizarre, vous voyez que les séries c’est des conneries! ». Parce que tout le monde ne fait pas ou aime cette pratique et toutes les séries ne s’y prêtent pas.

Prenons l’exemple de l’alcool (le binge watching vient du champ lexical de l’alcool, la métaphore est toute trouvée!): la majorité des gens boivent de l’alcool de manière raisonnable en temps normal, certains sont alcooliques, d’autres ne boivent pas du tout. Parmi ces buveurs, certains vont rester tout le temps raisonnables, d’autres vont boire jusqu’à l’ivresse de manière très occasionnels, d’autres vont être complètement bourrés à toutes les soirées etc. ça peut dépendre de la personne (si elle est plus ou moins portée sur la bouteille) mais aussi du contexte (le fameux « boire pour oublier »). Pour les séries, c’est la même chose: il y a les sériephiles qui respectent scrupuleusement leur rendez-vous télévisuels, les sériephiles qui ne sont pas contre un petit marathon de temps en temps, les sériephiles qui ne regardent leurs séries quasiment que par binge watching etc. Et cela aussi dépend de la série (on peut plus facilement se faire un marathon de The Big Bang Theory que de Game of Thrones par exemple).

Personnellement, je suis pas une adepte du binge watching: je ne regarde jamais plus de 2 voire 3 épisodes à la fois. Je ne suis pas du genre à me gaver de films ou de séries toute la journée et/ou toute la soirée, je préfère suivre le rythme de diffusion ou voir petit bout par petit bout à mon rythme pour les séries dont j’ai plusieurs épisodes ou saisons à rattraper. Je comprends tout à fait ceux qui déprécient le binge watching mais les marathons ont l’avantage (à mon sens) de donner un autre point de vue sur la série comme lorsque l’on regarde un grand tableau dans son ensemble.

La question de savoir si le binge watching est à faire ou à éviter est donc un faux problème. Il serait plus judicieux de se demander si Netflix est LA solution miracle pour inciter les gens à regarder et/ou à télécharger légalement les films et les séries. Mais ça, c’est une autre histoire…

*ceux qui ont la référence ont ma sympathie!

Le Son Anglais #02: Steamboat Willie

Publié le

Et voilà le n°2 du Son Anglais!

Cette fois-ci je vous parle d’animation avec Steamboat Willie, célèbre court-métrage de 7 min des studios Disney.

Si vous ne le connaissez pas encore, vous pouvez le voir ici: https://www.youtube.com/watch?v=BBgghnQF6E4

Bonne écoute!

Extraits (dans l’ordre d’apparition):

The Beatles, Martha My Dear (début et fin)

Walt Disney & Ub Iwerks, Steamboat Willie

Buster Keaton & Charles Reisner, Steamboat Bill Jr

Disneyland Resort Official Album – Happiest Homecoming on Earth : https://www.youtube.com/watch?v=2UaHRzYjo8U

Arthur Francis Collins, Steamboat Bill : https://www.youtube.com/watch?v=InZVbcPrawA

Turkey In The Straw : https://www.youtube.com/watch?v=VsnZxfkkoKQ

Le Son Anglais #01: The House of the Rising Sun

Publié le

Nouvelle section!

Après avoir écrit l’article sur Bang Bang, je me suis rendue compte que ce genre de post était plus naturel, plus adapté à un format audio. C’est chose faite.

Le Son Anglais, ce sera donc des billets audio (d’où le nom) sur des fun facts de différents sujets (il n’est pas prévu que ça soit uniquement sur la musique). Aucun rythme n’est prévu pour ces billets, comme tout ce qui sort sur ce blog.

PS: Etant donné que c’est la 1ère fois que j’utilise un logiciel de montage, je m’excuse pour la qualité dudit montage.

NB: J’ai oublié de préciser que l’expression « Rising Sun » date du début du XXème siècle et qu’elle désignait une prison pour femme de la Nouvelle-Orléans ou un bordel, une maison close (à l’origine, c’est une femme qui raconte l’histoire dans The House of the Rising Sun). Mais la phrase « ball and chain » dans l’avant-dernier couplet (« le boulet et les chaines« ) conforte l’hypothèse de la prison.

Bonne écoute!

Extraits (dans l’ordre d’apparition):

The Beatles, Martha My Dear (début et fin)

The Animals, The House of the Rising Sun

Tom Clarence Ashley & Gwen Foster, The Rising Sun Blues

Bob Dylan, The House of the Rising Sun

Johnny Hallyday, Le Pénitencier

Référence:

Our Singing Country d’Alan Lomax, 1941

-Vignette de http://cargocollective.com/HarrietStansall_illustration (http://cargocollective.com/HarrietStansall_illustration/HOUSE-OF-THE-RISING-SUN)

The Wrong Mans

Publié le

Tout commence avec un téléphone. Ce téléphone, Sam va le ramasser sur les lieux de l’accident dont il a été témoin en se rendant à son travail. Seul Phil, un « collègue » de travail, sera au courant. Et le drame commence.

Tel est le point de départ de The Wrong Mans Lire la suite

Petit message à la télévision française

Publié le

Chères chaînes françaises,

Cela fait un petit moment que je ne vous regarde plus du tout ou presque. Pourquoi?

La raison principale (outre la qualité très discutable de vos émissions pour certains d’entre vous) est que  Lire la suite

Fun Fact: Bang Bang (My Baby Shot Me Down)

Publié le

Petite compilation de savoir inutile, d’anecdotes amusantes et/ou de petites « râleries » que je ne peux développer en 140 caractères.

Aujourd’hui, parlons du titre Bang Bang (My Baby Shot Me Down).

Il s’agit d’un titre de 1966 interprété par Cher et écrit par son mari/collaborateur/manager Sonny Bono (Sonny & Cher, I’ve Got You Babe, je pense que vous connaissez). Succès immédiat! Bang Bang va devenir un des plus grands tubes de la chanteuse. A tel point Lire la suite